Bienvenue au XXIe siècle.

D’ici 15 ans, il y aura 2 milliards d’humains de plus sur Terre. Bientôt 9 milliards d’humains à nourrir à chaque jour. Il y aura donc plus de terre à cultiver ainsi que des dizaines de milliards d’animaux et de poissons d’élevage à alimenter.  Sans compter les animaux de compagnie, les animaleries, les zoos… Les défis écologiques et économiques sont immenses! 

Alors que le climat change et que la biodiversité s’appauvrit, des ressources naturelles sont surexploitées pendant que d’autres sont négligées et causent d’inutiles pollutions.  Selon la FAO, la sécurité alimentaire est menacée à la fois par la démographie, la pollution, les changements climatiques et de mauvaises pratiques agricoles. D’autres menaces sont pressenties :

 

 

 

 

01-FAO-UN mid

  • Augmentation des GES 
  • Pénurie d’eau douce 
  • Surpêche 
  • Extinction d’espèces 
  • Déforestation
  • Contamination des sols
  • Appauvrissement des terres arables
  • Augmentation des prix des aliments de base.

Alors qu’une pénurie de protéines essentielles menace l’alimentation des animaux d’élevages, Larvatria révèle sa solution :

Une production industrielle d’insectes comestibles comme aliment naturel, sain et durable pour les animaux d’élevage et les poissons d’aquaculture.

Chez Larvatria, nous croyons en l’avenir…

 _arrows-PLUS-small2

 

Les faits

La problématique

2015, la population mondiale augmente rapidement et son niveau de vie s’accroit. Qui s’en plaindrait ? Cependant, les ressources limitées de la terre s’essoufflent et peinent à satisfaire cette demande accrue. Le réchauffement climatique perturbe nécessairement certaines productions alimentaires. D’ici dix ou quinze ans, si la tendance se maintient, cette situation pourrait entraîner de lourdes conséquences dont :

  • La perte continue de biodiversité
  • L’appauvrissement des terres arables
  • Des sècheresses et des inondations anormales
  • De la pollution endémique et une rareté de l’eau douce
  • Une pénurie de protéines essentielles
  • L’augmentation du prix des denrées de base
  • Une famine naissante parmi les classes défavorisées

La prolifération des installations d’élevage et l’augmentation du nombre d’animaux ne fait qu’intensifier le problème du déséquilibre alimentaire planétaire.

Pistes de solution

Une nouvelle source de protéines essentielles pour les animaux d’élevage, saine, durable et économique serait la solution idéale.

Bien avant l’homme, mère Nature a créé les insectes, des agents de transformation infatigables. Ce sont de véritables robots biologiques capables de convertir rapidement une biomasse quelconque en produits comestibles ou fertilisants. Ils sont petits, mais ils sont nombreux et se reproduisent rapidement. Ils sont depuis toujours un des piliers de la chaîne alimentaire, la corne d’abondance de la Nature. Omniprésents sous presque toutes les latitudes, la petite taille de leurs œufs les amène à chevaucher parallèlement le monde microscopique et macroscopique. Ils servent donc naturellement de nourriture à l’ensemble de la faune terrestre et marine.

À la fois prolifiques et nourrissants, ils ont une teneur élevée en protéines essentielles, en lipides et autres nutriments. Ils peuvent être consommés entiers ou être transformés et incorporés à d’autres aliments. Ils sont efficaces, présentent des taux de croissance et de conversion alimentaire très élevés et contribuent à assainir l’environnement.

Notre solution

Encouragée par une forte demande et les recommandations de la FAO, une nouvelle industrie de production d’insectes comestibles s’installe notamment en Asie et en Afrique. Actuellement, quelques 2 milliards d’individus ajoutent régulièrement des insectes à leur menu. Culturellement, la consommation d’insectes est à la mode dans plusieurs régions du monde. Les consommateurs s’approvisionnent auprès de ces élevages artisanaux de criquets, larves et chenilles, dédiés au marché de la consommation humaine. Pour ces petits producteurs, en Asie particulièrement, il s’agit d’une activité très rentable car les prix de vente au kilogramme sont supérieur à ceux du poulet, pendant que les coûts d’élevage sont moindres. Cette tendance s’inscrit dans une volonté de rationaliser 
les  approvisionnements, afin de conforter une sécurité alimentaire altérée.

Larvatria a sa propre vision et le savoir-faire qui autorise un nouveau paradigme en matière de production de protéines animales. Son procédé industriel permet de s’attaquer directement et efficacement à la pénurie de protéines essentielles des élevages, aux défis des changements climatiques et à la sécurité alimentaire en général.

_arrows-PLUS-small2

_arrows-PLUS-small2

_arrows-PLUS-small2

Un impact écologique incomparable

Comparons l’impact écologique des protéines d’insectes avec celui des protéines de poulet, de porc et de bœuf. Les deux tableaux suivants exposent la production de gaz à effet de serre et l’occupation d’espace nécessaire pour produire un kilo de protéines:
Production de gaz à effet de serre
(en équivalent kg de CO2)
Insecte
Poulet
Porc
Boeuf

Insecte: 20% – Poulet: 40% – Porc: 55% – Boeuf: 170%

Occupation de l’espace
(en m2)
Insecte
Poulet
Porc
Boeuf

Insecte: 20% – Poulet: 55% – Porc: 65% – Boeuf: 260%

Source: FAO

D’autres initiatives éloquentes

La FAO encourage l’élevage et la consommation d’insectes

« Les insectes sont de très bons aliments pour les humains, le bétail, la volaille et les poissons. Ils sont sains, nutritifs et constituent une excellente source de protéines, d’acides gras polyinsaturés, de fer, de calcium, de vitamines B, et de nutriments essentiels. La composition en acides aminés de la plupart des mets préparés à base d’insectes se compare favorablement à la norme de références recommandées par la FAO/OMS/ONU. »

En savoir plus

“Il en faut peu pour être heureux” Walt Disney

« La culture populaire fait de plus en plus l’éloge et la diffusion de la consommation d’insectes comme étant naturelle, bienfaitrice et nourrissante. »

En savoir plus

TEDx – Are insects the future of food?  

Megan Miller expérimente les criquets, coléoptères, vers de farine et autres espèces en se demandant si manger des insectes est la réponse à l’alimentation pour de plus en plus humains et le bétail. TEDx – Are insects the future of food?     Grillons et le mot ‘yum’ ne vont pas vraiment ensemble pour la plupart des gens.   Mais un restaurant de New York City vise à changer cette relation.   Megan Miller est propriétaire de « Bitty Foods » et elle veut que les gens commencent à penser à insectes comme une option intelligente et délicieuse pour le déjeuner, le déjeuner et le souper.

En savoir plus

Eating Insects – New Proteins for Farm Animals (Manger des insectes – de nouvelles protéines pour les animaux de ferme)

Le 7 Avril lorsque la  Journée mondiale de la Santé est célébrée,  la plupart des experts vont blâmer les insectes pour le problème croissant de maladies à transmission vectorielle.  Dans certaines parties du monde, cependant, ces petits insectes sont considérés comme une source saine et savoureuse de nourriture.

Les avantages sont énormes: les insectes ne sont pas cher à produire, et leurs valeurs nutritionnelles sont très élevées pour les animaux comme les poulets, les porcs ou les poissons.  Mais il y a encore quelques obstacles scientifiques et culturels qui doivent être surmontés … (Vidéo en anglais seulement)

En savoir plus

Citations

Notre équipe

Gilles A. Bouchard / Président

Initiateur du projet Larvatria©, il est gestionnaire de formation. Diplômé d’un baccalauréat spécialisé en administration des affaires, il a assumé au cours de sa carrière différentes fonctions de direction aux seins de plusieurs entreprises dont la Compagnie Minière Québec Cartier, Télésystème National, Mux Labs et M3i.

En savoir plus

Cliff Pavlovic, Ph.D / Directeur de la technologie

L’auteur d’une étude comparative entre le transfert de technologie au Québec et en Flandre, le docteur Cliff Pavlovic a été impliqué dans l’économie du savoir et de l’innovation, en tant que professionnel indépendant de transfert technologique.

En savoir plus

Frank San Martin / Directeur de l’information

Spécialiste  en informatique, télécommunications et robotique, il compte plus 27 ans d’expérience dans divers domaines tels que : Logiciel pour appareils Mobile, Téléphonie VoIP, Architecte d’infrastructure réseau, Communications sans-fil, réseaux LAN/WAN/WiFi, Automates programmables et Solutions Internet

En savoir plus

Richard Bourgouin / Directeur des projets spéciaux

Gestionnaire axé sur les résultats, doté d’une forte capacité d’analyse et de solides connaissances en finances et en administration. Possède une expérience diversifiée en planification, négociation et mise en œuvre de plans de financement, ainsi qu’en gestion de projets multimédias. 

En savoir plus

Larvatria s’inspire de la nature et lui redonne la place qui lui revient !

NATURELLEMENT GÉNIAL !